The weather is clear

J’ai toujours cru que de quitter le nid familial serait l’épreuve de ma vie, le pas déterminant de cette grande lignée qui semblait bien nébuleuse par le passé.  Je ne peux croire que ces dernières lignes seront la fin de 28 années au berceau familial.

Longtemps  sournoisement déçue de ne pas avoir vécu ceci avec une amie, un amoureux fictif, je me suis dissimulée longuement entre deux mondes, celui de l’oubli. 

Oubli de soi, de sa valeur, de son respect.  Leurrage total de moi à moi.

La motivation n’y était point, ne voyant réellement pas le besoin vital, n’ayant pas encore vécu ce qui devait m’amener à changer réellement, à briser les murs et écouter plus tendrement ma petite voix.  Je me disais : Oh boy!  La journée que je vais déménager semble si loin, impossible…

De revenir ici, après tant de belles expériences et de questionnements valorisants fut une vraie prise de conscience.  De ce que je voulaits chèrement, et surtout de la valeur de mon bonheur.  La patience s’est mis du jeu, et les plans déballés inconsciemment.

Que dire du cheminement…je me retrouve maintenant, 7 mois revenue, et dans un des plus beaux moments de ma vie.    

Ma relation avec ma mère s’est retissée serrée, je lui souris au lieu de la mordre le matin.  Je la vois différement…oui, oui, qql fois, je la prends comme bouée, mais n’est-ce pas la plus belle chose au monde que l’amour inconditionnel et la compréhension entre mère et fille, qu’elle m’encourage dans mes projets, qu’elle me stimule et comprenne mes désillusions passées.  On connecte, as simple as that.

D’avoir su relâcher une drogue, une personne comme doudou et passe-temps à ma vie qui manquait de couleur et de piquant, fut fait…un autre chose qui me semblait si impossible. 

D’avoir su quitter mon emploi, et de réaliser tendrement que tout est possible, ce que je désire, me viendra, peut-être différemment de ma pensée, mais tout est une question de perception, et de ce que lui aura à me donner.

De planifier finalement mon voyage  travers les USA, et de faire..Go!  Un pas de plus.

De voir un été ensolleillé et d’en profiter au jour le jour, why not!

De retourner à l’école en septembre, et de ne jamais avoir lâché prise, et de suivre le chemin, quelle fierté.

Plus besoin de faire ce qui plaît à autrui, juste de faire dont bon me semble…et puis, on s’en fou!

4 Commentaires

Classé dans Dreamy Gen, Happy Gen

4 réponses à “The weather is clear

  1. Maman

    lorsque je me suis couchée avec toi la veille de ton départ je voulais que le temps s’arrete et rester là avec toi tout simplement. Lorsque je t’ai portee j’ai vécu une sorte de communion avec toi sachant que ma mere m’avait donnée à 6 mois et m’étant juré de ne jamais donner mes enfants en adoption. je trouve tres difficile de te laisser aller parce que je n’ai pas encore coupé le cordon et je sais que seulement de cette facon tu apprendras vraiment à t’épanouir et suivre ton chemin. je t’aime tant ma petite fille

  2. Ouf, assez utopique ce texte en fin de compte….

  3. J’aime bien ton dernier paragraphe. Je m’y retrouve aussi bcp.

    28 ans, c’est de la Tanguette ça!😉 J’ai une amie, en fait, ma meilleure amie dans la même situation… Je comprends.

    Good job girl sur ton cheminement. :-))

  4. Douce Gen

    Plus je t’en entends parler, plus je crois que elle et moi, on se ressemble en ciboulot:P

    Merci, en écrit cette théorie est hyper assimilée, mais je dois m’ajuster…disons que la semaine fut rock and roll mentalement…un jour a la fois…Bis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s