A night out

12h00 am, dimanche est tombé, m’enveloppant de ses bras mystérieux.

À peine arrivée boul. Langelier, j’ai demandé à être transportée rue Ste-Catherine, histoire de profiter de deux plaisirs de ma vie.  Être avec toi, tout en déambulant sur la grande artère aux petites heures de la nuit. Fêtards éméchés, punk quémandant, et la Belette qui déblatère, et déblatère fidèle à ces habitudes. 

Une main qui cherche et prend la sienne, aussitôt sortie du carosse…Belette frétille, la nuit est belle, les odeurs viennent la chercher.  Le temps arrête, l’anxiété quitte, Belette est bien, simplement.  Pas de mais, ni de je, ni de jeu, qu’une illusion ou une réalité, aucune idée et envie d’y penser.

Protégée, écoutée tout retombe dans la normalité.  Belette rayonne, se colle et souris.  Fidèle à nous, tu te laisses traîner et émoustiller, ajoutant qql anecdoctes cocasses ou observations lorsque le vent tombe sur nous.

Belette se vide le coeur, de tout ce qu’elle a pu penser, ou voulu te dire dans les derniers mois. Elle fait un reset, un déferlement. Et plus j’écris, plus je me trouve égoïste…je lead, tu suis..mmmm…

Advertisements

3 Commentaires

Classé dans Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, Infatuated Junkie

3 réponses à “A night out

  1. Des moments comme ça… C’est toujours bien agréable…

  2. Douce Gen

    Oui, un vrai baume, une illusion d’une réalité, un moment présent, et non un futur

  3. Douce Gen

    I miss, I miss, I miss…the feeling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s