Bouboule de poil est Fatiguée

433288pw400.jpg

Morin Eights Samedi 18h30…9 boules de poils pleines d’émotions se donnent rendez-vous pour partager le dernier week end de formation avant la grande épopée qu’est la Chine.

Bises usuelles, on se garde un peu de gêne pour ne pas gâcher l’intimité de la session de pijama.

La limousine blanche était remplie à craquer, et la caisse de musique se fesait aller au gai son de Bob Marley, histoire de célébrer le soleil qui nous accueillait pleinement dans les Laurentides.

Val, Véro et Amé se relayaient le poste de coéquipière de votre Belette tout au cours de ce week end de rallye et lapping émotionel. 

Émilie, une des organisatrices d’Action Monde m’avait avertie que ce serait assez intense ce moment, ou nous nous rassemblerions, et je dois vous avouer, que maintenant, en pijama devant mon clavier, je comprends exactement ce qu’elle entendait par cette affirmation.

Ju…je t’aime, ta fragilité alliée à ta spontanéité font de toi une femme dont je me jure de prendre soin tout au lond de notre périple. Ne t’en fais point, ton humour sarcastique et déluré, ainsi que tes remarques acerbes ne savent pas nous dérouter, mais mieux compléter la toile imagée que tu es.

Amé, un gros calin à tes yeux bleux étoilés agrémentés d’une maturité rafraîchissante, pour qql qui célèbre son 18 ième anniversaire de naissance cette semaine.  Dès qu’une parole est lancée, je suis toujours stupéfaite de ton authenticité, et du ton posé et réfléchis que tu amènes.  Moi qui avait jugé trop vite, pensant ne rien avoir en commun avec une jeune fille de 17 ans, je m’étais trompée. Bonne Fête ma jolie, mon rayon de soleil.

Véro, la petite mère qui aime bien dicter, je me reconnaîs en toi, ce qui a sûrement contribué au fait que je n’avais aucune affinité et était convaincu avoir de la difficulté à communiquer avec toi, tellement tu venais me chercher.  Mais j’ai réalisé que nos similarités y était pour qql chose, je me voyais à 18 ans exactement comme toi.  À prendre le temps de t’écouter, je réalise que j’aurais beaucoup à partager.  Une soie, tu es.

Val, mon bébé, mon amie, ma lionne.  J’aimerais, d’un coup de baguette effacer toutes nos appréhensions, nos méchanismes de défenses.  Je m’efforcerais de dialoguer avec toi, de tendre l’oreille pour capter toute la vie que tu as a partager, toutes les réflexions que tu as a à amener.  Je me botterais les fesses pour m’affirmer, et nous serons un Duo, tout en respectant notre individualité  À quand les soirées à beugler du U2 en karaoké?  Je t’aime.

Marie-Eve, la journaliste et photographe attitrée.  J’ai bien hâte de creuser, et voir comment tu es parvenu à la croisée des chemins.  Honnête, souriante, complice, les clins d’oeils fusent.  Tu es remplie de dynamisme, et semble être en paix, n’ayant peur de partager et de t’ouvrir, malgré la gêne du début. 

Marie-Hélène, notre raconteuse d’histoires à faire frémir les morts…ta détermination est remarquable et contagieuse.  Un défi pour Yangshuo:  Parvenir à établir un lien avec toi, à explorer ton univers coloré.

Émi, qui aurait pensé que nous nous retrouverions à aller en Chine, lors de notre première rencontre les yeux cernés?  Tu as toujours su m’épater de ta simplicité, ton positivisme, ainsi que ta capacité à rallier un groupe et faire passer ta matière comme du beurre dans la poêle, les deux yeux fermés.  Tu as tant à offrir.

Gen, ma confidente duquel je me suis éloignée.  Je ne sais point pourquoi jai autant peur d’être jugée par toi, car nous nous rejoignons, malgré nos différences.  Calme, sereine, d’une beauté…Un pillier, sur lequel je dois me rappeller to rely on, and not be afraid to let it out in the open. 

Une vraie séance de thérapie ce fut, de partager nos joies, nos peurs, nos craintes, et les plus grosses dysfonctionalités qui font de nous les êtres que nous sommes. À bas les masques…Bang, Bang, Bang, la pièce est commencée.

Le lit m’appelle…et n’oublies pas, à bas la peur d’être jugée ou d’être exclue…Sors du cadre, ouvres tes yeux, et regardes…humes ce qui se prête à toi.

2 Commentaires

Classé dans Ici le Canal Météomédia, Infatuated Junkie, La Girouette, Le squelette du placard, The Cocoon, alias la Doudou

2 réponses à “Bouboule de poil est Fatiguée

  1. Une Maman au Québec

    Salut ma jolie!
    C’est très beau ce que tu écris! Fais confiance en toi, on t’aime tous et toutes comme tu es, avec toutes tes analyses!!! hihihi Sérieusement, sans ton « fresh look », il y a bien des choses que j’aurais manqué! Tu dis plein de belles choses sur les autres, mais n’oublie pas que tu es une perle rare toi-même! Ton prochain topo devrait être toi, qui te donne des compliments à toi! Tu les mérites bien!
    Et je dois avouer que la photo de Jared me plaît également beaucoup… ;o)

  2. DouceGen

    Coucou ma belle! Oui, je sais, I am still whiping the drool off🙂

    Je sais pas de ou viens cette incertitude en mes actions, ou mes opinions. Mais de plus en plus, je realise que je devrais travailler à ce sujet, si je veux me permettre d’être heureuse, et d’avancer. Je ne dis point tout ceci pour me plaindre, mais pour le constater.

    Même si ca peut étonner certains, dont moi, j’ai beaucoup de difficulté à parler de moi, des vraies choses, et plus le temps avance, plus JE me mets de la pression. La Chine, va me permettre de marquer un temps d’arrêt, de me défaire de mes chaînes, que j’ai volontairement posées, histoire d’être maître de ma destinée. Reprendre du poil de la bête….Ah oui…la belette va avoir un nouveau PELAGE…youppi!

    Je me demande toujours ce que je fais ce week end! J’ai envie d’aller

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s