Un tantinet salé

maui11600×1200.jpg

J’écoutais la télé lundi soir, et me suis demandé si nous étions prisonnier de nos patterns, enclins à répéter les mêmes bon coups et erreurs, en ayant une sensation de progression à chaque fois, comme si bien démontré par Carrie Bradshaw dans l’épisode du même sujet, et l’émission 30 Days sur Canal Vie, ou Morgan Spurlock (celui qui a mangé du WacDo pendant un mois) vit la vie (belle répétition! Clap, clap…j’ai presque pensé aux pléonasmes!)) d’un prisonnier des institutions américaines pour un mois complet.

Ce que j’ai pu dégager, et ce que l’auteur nous amène à conclure, est qu’en réalité, oui….

Est-ce que l’être humain dysfonctionnel ne serait pas programmé pour s’auto saboter à chaque fois, n’ayant pas la capacité de recevoir cette « Nouvelle », de peser sur le bouton reset en criant : « Ciseaux! » ?  Comment relever, et apprécier pleinement ce cadeau qui peut sembler empoisonné pour certains?  Ne leur rappelle t’il pas leur existence précédente, et leur confirme leur doutes sur leur façon de vivre, et leur impuissance au bonheur?

Comment pourrions nous concevoir ce qu’est l’inconnu, même si nous n’avons eu qu’un glimpse de celui-ci?  Je crois que l’essai et erreur pourraient déformer et remodeler cette ligne de vie ou de pensée, armé d’une persévérance et d’efforts du protagoniste, car celui-ci ne réalise pas et ne concevoit pas l’autre chemin, n’ayant jamais marché sur le sable chaud.  Né aux sols rocailleux, il retrouve le confort, et la stabilité dans celui-ci, n’ayant toujours été habitué qu’à la roche de son soulier.  Il ne réalise peut-être pas qu’elle est gênante, et la considère peut-être comme une doudou.  Une technique urbaine et adulte de téter son pouce.

Pareillement pour le bonheur, les moments de joie…il a toujours su les apprécier à sa façon et n’a jamais de rien manqué selon sa conception. 

Mais est-ce vraiment preuve qu’il existe un chemin non sinueux?  Peut-être est-ce la vraie vie, que de fouler le sol à chaque jour et d’user un peu plus ses souliers, que de laisser glisser la sable un tantinet sur son pied.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Carrie et cie, Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s